Zéro déchet

Un premier pas vers le zéro déchet…

Ces dernières semaines, je me suis beaucoup intéressée à la manière dont on consommait : au niveau de l’alimentation, bien sûr, mais aussi, pour ma part, par rapport aux vêtements et aux soins/ maquillage. Et plus particulièrement à la quantité de déchets que nous produisons chaque jour, chaque semaine.

J’ai décidé que 2017 serait l’année du changement, pour moi, au niveau de la consommation : finir la quantité astronomique de produits que j’ai pu acheter, et, au fur et à mesure, ne racheter que l’essentiel. Mais, aussi, et surtout, commencer un chemin – qui sera long, je le sais – vers le zéro déchet.

art1

Disclaimer : J’ai peur d’utiliser, sans le vouloir, un ton moralisateur au cours de cet article et de la série d’articles et de vidéos qui aborderont le sujet. Loin de moi l’idée de juger quiconque, et de vous imposer quoi que se soit. Je vous serais vraiment reconnaissante de ne pas me juger en retour – je peux, bien entendu, me tromper et, bien sûr que vous pouvez me l’indiquer en commentaire : ces articles sont là pour ça. (l’échange et le partage étant pour moi les fondamentaux d’un blog) Mais je vous remercie par avance d’être cordiales et respectueux dans ces commentaires.

Et, mon chemin commence dans ma salle de bain avec les cotons démaquillants. J’en utilise au moins 2 par jour avant de les jeter aussitôt. Et, pourtant, il est très simple d’arrêter leur consommation : j’ai décidé de m’en fabriquer des lavables.

(pour ceux et celles qui n’auraient ni l’envie ni le temps d’en fabriquer, vous pourrez certainement en retrouver dans certains magasins bio mais aussi sur Internet.)

art2

Je suis allé au magasin de tissus acheté de la serviette éponge écrue : 12€ le mètre, je n’en ai pris que 30 cm et j’aurai l’occasion de pouvoir en faire et en refaire à volonté. J’ai également choisi un joli tissu pour le dos – et avec lequel je me ferai une pochette de rangement également.  Aussi, afin de m’exercer, je les ai cousu à la machine à coudre – ce qui explique leur nombreuses imperfections – mais il est tout a fait possible de réaliser les coutures à la main.

Je me suis aidée d’une énorme mug pour définir la taille de mes cotons, les voulant ronds. Encore une fois, à vous de décider la taille et la forme selon vos préférences!

La matière, 100% coton, est douce mais accroche assez bien pour éliminer tous les résidus de maquillage.  Tandis que le dos n’est là que pour une question d’esthétisme : j’aurai également pu faire deux côtés en tissu coton.

art3

Pourquoi commencer par les cotons démaquillants ?!

D’abord, car, comme dit plus haut, c’est un déchet que je fais au quotidien. Aussi, fini les soirs où, arrivée devant mon lavabo, je me rends compte que le paquet de cotons est vide. Et, sur un long terme : une réelle économie. Bien que ces cotons ne doivent pas avoir une durée de vie illimitée, je pense que bien entretenus, ils peuvent se garder plusieurs mois, plusieurs années peut-être ?!

Pour l’entretien, justement : je vous conseille fortement de les laver après chaque utilisation à la main, ou en machine dans un sac à lingerie en même temps que le reste de votre linge. Et je vous déconseille le sèche linge qui pourrait leur donner un petit effet cartonné.

fiiirst

En plus d’être plutôt fière de mes petites créations, je les trouve super agréables à utiliser, très pratiques, et je compte m’en refaire un ou deux lots de cinq afin d’être sûre de ne jamais être à cours.

J’espère que cet article aura pu vous inspirer, vous renseigner, et peut-être vous convaincre ?! Avez vous déjà tenté l’expérience des cotons démaquillants lavables ?! J’attends tous vos retours en commentaire. Et, à bientôt, pour de nouveaux articles sur mon passage au (presque) zéro déchet.

Séries TV

Glacé ❄️ le nouvel investissement de M6.

À la maison, les séries prennent une grande place dans notre vie (et sur notre temps libre, aussi) même si j’avoue qu’habituellement on est plutôt tournés séries américaines.

On se met doucement à la french touch – notamment avec la série Marseille que l’on a dévoré en quelques jours en tout début d’année. Un sacré pari pour les rois de la série, Netflix, mais c’est plutôt réussi ! (et Depardieu n’est même pas si insupportable que ça.)

177814

Mercredi soir, en inédit sur M6, débutait la série Glacé, adapté d’un libre best-seller de Bertrand Minier. Glacé c’est un polar à la « scandinave », un décor aux allures de Suède pourtant, il n’en est rien puisque c’est dans les Pyrénées que la série a été tournée.

L’histoire, en six épisodes, retrace l’enquête d’un cheval retrouvé mort, dépecé et décapité en haut d’un téléphérique. C’est Martin Servaz, en duo avec une jeune capitaine de police, Irène, qui retourne sur les lieux afin d’élucider cette enquête. En effet, Servaz a résolu quelques années en arrière une sombre enquête et a réussi à mettre le tueur en série dont il est question derrière les barreaux d’un hôpital psy’ du même village.

Une enquête policière assez sombre, mêlée à un cas psy, tout ça dans un paysage glacial enneigé… Oui, cette série avait déjà beaucoup pour me plaire ! J’avouerai que, même si je suis impatiente de voir la suite, mardi prochain à 21h00, sur m6, le premier épisode était un peu long. Mais les choses se mettent très bien en place pour laisser place à un rythme plus soutenu au cours du deuxième épisode pendant lequel on apprend d’avantage sur les personnages… Et quels personnages! 

Que se soit Martin, Irène, Diane ou encore Julian : les personnages sont incroyablement bien joués et tout à fait dans leur élément. Je ne crois pas qu’on puisse réellement s’y attacher – cependant, on a envie de connaître leur histoire, ce qui s’est passé avant la série puisque c’est visiblement là que tout s’est tissé.

En conclusion, une série que je vous recommande les yeux fermés (quoi que, gardons les un peu ouverts, quand même!) Pour une fois, pas d’histoire de barrière de la langue ! Et vous, vous avez regardé ?! Vos impressions ?!

(pour savoir toutes les séries que je regarde, n’hésitez pas à me rejoindre sur TV Show Time grâce au pseudo Maëvaisagirl)

Lifestyle

Au revoir 2016, je t’ai aimé.

Pour ce premier article de l’année, je me dois de vous souhaiter une très bonne année 2017 – en espérant que vos souhaits les plus chers se réalisent, et en vous rappelant que le destin a besoin d’un coup de pouce parfois et qu’il faut se bouger un peu pour avoir ce que l’on veut.

Bien entendu que je me suis fixée des objectifs, que j’ai des envies et des désirs fous pour cette nouvelle année… Mais 2016, moi, je l’ai trouvé pas si horrible, il s’est passé plein de chouettes choses, mine de rien, et j’avais envie de revenir un peu dessus.

(et j’en profite pour vous inviter à me rejoindre sur Instagram pour me voir au quotidien !)

capture-decran-2017-01-02-a-15-37-38

 Pour moi, janvier rime avec partiels et révisions – l’an dernier, c’était aussi le podium « Belle et Zen » chez Zôdio Clermont-Ferrand et avec les copines on a animé plein d’ateliers super chouettes… et d’ailleurs, on recommence cette année pour les mois de janvier et février. Aussi, c’était l’occasion de repartir sur de bonnes bases au niveau de l’alimentation après les excès des fêtes, oups !

Capture d’écran 2017-01-02 à 15.41.15.png

Dans ma région, l’hiver est long… Et quel magnifique paysage croisé dans ma campagne altiligérienne que j’aime tant. J’ai aussi réalisé mon premier gâteau en pâte à sucre, pour les 3 ans de ma petite nièce, et le thème était original, n’est-ce pas ?! Et j’ai reçu cette jolie palette NARS pour la Saint-Valentin : le moment idéal pour me rendre compte de la chance que j’ai d’avoir mon Amoureux à mes côtés.

capture-decran-2017-01-02-a-16-16-45

J’ai eu 20 ans, en mars. Le cap n’a pas été simple a passé – mais après tout, je m’y suis fait. J’ai participé à mon premier Monday Shadow Challenge, aussi, et je compte bien faire partie de l’aventure encore en 2017. Puis, j’ai terminé la décoration de notre petit cocon, avec ce sublime fauteuil… Le chat, lui, est déjà là depuis quelques temps!

capture-decran-2017-01-02-a-20-31-25

On a pu partir quelques jours prendre un bol d’air frais à Annecy, en avril. Et nous nous sommes également rendus à Prague – cadeau de fou pour mes 20 ans, je crois que ça m’a aidé à passer le cap. Puis, il y a eu les premiers rayons de soleil, et un pique-nique en musique. C’est ça, aussi, vivre dans une ville étudiante : pouvoir profiter de plein de jolis évènements.

capture-decran-2017-01-02-a-20-40-32

Puis le soleil a définitivement pointé le bout de son nez, nous permettant un moment de détente en terrasse, en amoureux. J’ai aussi pu découvrir Bol & Bagel, une chouette enseigne Clermontoise, avec ma copine Marion du blog Sauvazine. Et je me suis offert une sorbetière, j’en rêvais depuis longtemps… Et j’avoue que je me ferai bien une coupe de ce sorbet rhubarbe-fraise!

Capture d’écran 2017-01-02 à 20.42.15.png

Ce mois de juin a fini en apothéose… Avec le fameux Blog’z’Day que l’on préparait depuis des semaines. Cet évènement était génial, j’en garde que de superbes souvenirs. On a aussi préparé de jolis petits présents pour la fête des pères, avec mes Loulous et j’avais fait un méga chouette apéro !

Capture d’écran 2017-01-02 à 20.46.30.png

Grandes vacances obligent, notre nièce est venue passer quelques jours à la maison en juillet. On a fait plein de choses, et c’était chouette de profiter un peu d’elle – sauf quand elle piquait tout le lit. Nos yeux ont brillé devant le feu d’artifice tiré au Parc Montjuzet pour le 14 juillet. Et j’ai  profité de ma Maman chérie à l’Australian Coffee House – et mon dieu que ce banana bread était bon !

Capture d’écran 2017-01-02 à 20.51.22.png

Que dire du mois d’aout… Des jolies visites en famille lors de nos vacances – et surtout, notre pacs ! La concrétisation de trois ans d’amour, un superbe moment de bonheur – pas toujours compris et approuvé par tous, mais l’essentiel, c’est que nous, nous soyons heureux. Un joli pacsing cake made by me pour fêter ça avec nos proches!

Capture d’écran 2017-01-02 à 20.59.03.png

La rentrée s’est faite sur les chapeaux de roue ! Un aller-retour improvisé en région parisienne avec mes deux patterns in crime, Stéphanie, du blog Par Amour des Bonnes Choses, et Geoffroy, chef chez Zôdio Clermont-Ferrand : on a eu la chance de présenter nos projets à toute l’équipe de l’enseigne, et c’était vraiment top. Je me suis essayé à la tendance du bullet journal, aussi, mais ce fut un échec. Et j’ai réalisé des macarons pour ma meilleure amie chérie.

capture-decran-2017-01-02-a-21-00-29

En octobre, j’ai participé à la 1ère édition de « Le Meilleur Étudiant Pâtissier » à Clermont-Ferrand. Je me suis mis au tricot – et depuis, je suis accro ! Et, j’ai réalisé un maquillage d’Halloween qui m’a plutôt rendu fière.

capture-decran-2017-01-02-a-22-39-31

Dans l’idée de passer moins de temps devant nos écrans, nous avons été nous promener un peu plus, cette année – et notamment pour ramasser des marrons… Et quelle vue sur notre cathédrale au retour ! Mon Amoureux a fêté ses 29 ans et j’ai vendu, pour la première fois, mes créations sur un marché de Noël.

Capture d’écran 2017-01-02 à 21.08.49.png

Puis, vient décembre, et Noël – cette période que j’affectionne tant, donc je n’ai pas pu profiter autant que ce que je l’aurai voulu… J’apprends à cautionner les imprévus, ce qui n’est pas toujours évident ! Mais, j’ai quand même eu le temps de réaliser une maison en pain d’épices toute mignonne. On est partis à Londres, aussi, ma ville préférée au monde. Puis, j’ai réalisé mon premier petit projet de couture, merci encore Père-Noël pour ce joli cadeau.

J’ai pas tellement tenu mes résolutions, en 2016. Je ne m’en fixe pas de précises pour l’année à venir – quelques objectifs que je garde pour moi, que j’espère tenir. Mais, avoir une vie plus sereine, prendre confiance en moi et prendre du temps pour moi. Ça sera déjà pas mal.

Merci pour vos visites, vos commentaires ! Vous signez pour une année de plus ?!

Tutoriel Maquillage

HALLOWEEN Mexican Skull Tutorial 🕸🎃

Bien que je sois déjà dans l’euphorie de Noël (ah pour ça, je suis pas en retard, hein!) et que je ne fête pas particulièrement Halloween, cela reste l’occasion de jouer avec mes pinceaux pour vous proposer un maquillage (pas des plus effrayants, avouons le.)

Je vous retrouve donc avec un tutoriel de ‘Mexican Skull’ coloré : j’ai bien entendu utilisé la palette Electric de chez Urban Decay que j’adore ! Mais aussi un petit kit vendu chez Zôdio bien sympathique.

Je vous invite à me retrouver, en compagnie de mes copines les Blogovergnates, chez Zôdio Clermont-Ferrand, le samedi 29 octobre, de 14h à 16h, pour faire maquiller vos bouts d’choux ! Plein d’autres activités sont prévues spécialement pour eux…

img_8663

img_8672

img_8674

Revues

Coup de coeur Vernis-Store 💅🏻💕 (+code promo!)

Il y a quelques semaines, la boutique Vernis-Store ouvrait ses portes ! (virtuelles, mais tout de même!) et c’est à cette occasion, Sandrine – la créatrice – a invité les Blogovergnates pour une petite après-midi nail art.

On a donc pu tester les produits proposés sur ce e-shop, mais Sandrine, blogueuse super douée avant tout, nous a transmis plein de techniques : dégradés à l’éponge et au pinceau éventail, traits de contour fins, et même du one stroke !

C’était aussi une très bonne après-midi entre copines : d’ailleurs, je vous invite d’ores et déjà à rencontrer Sandrine, à qui je tiendrai compagnie afin de vous proposer quelques nail arts de Noël le vendredi 2 décembre de 18h30 à 21h chez Zôdio Clermont-Ferrand !

Mais, j’ai aussi pu tester les services et produits proposés par la boutique notamment avec l’achat de mon premier A-England : le Princess Tears. Je l’adore ! Et je craquais déjà sur la marque avant… Je crois que la collection va vite s’agrandir !

princesstears

Ce que j’aime, dans cette boutique, c’est que l’on y retrouve uniquement des vernis avec une « bonne » composition – la meilleure possible pour du vernis, tout du moins. Et surtout, bien que A-England, ou encore Color Club ait un prix un peu plus élevé que d’autres marques, Vernis-Store nous propose notamment la marque PBI : de jolis petits vernis au doux prix.

ensembleproduits

J’ai aussi enfin tester le latex pour éviter les débordements de vernis, mais aussi ultra pratique pour la réalisation de stamping et de dégradé. (Une vidéo démonstration est d’ailleurs en ligne sur la chaîne! )

Et ! Le site propose aussi une large choix d’accessoires nail art : paillettes libres, dotting tools, plaques et tampons de stamping : vous trouverez forcément votre bonheur!

plaque

Mais aussi quelques soins, Sandrine m’a d’ailleurs très gentiment offert cette crème pour les mains ainsi que d’autres petits goodies trop sympa.

Je vous incite donc à… Foncer sur la boutique ! Et pour ne pas trop faire hurler vos banquiers, je vous donne le code promo maevaisagirl qui vous donne droit à une réduction sur l’ensemble du panier !

XoXo, Maëva

Tutoriel Maquillage

Electric Purple ⚡️le pouvoir du maquillage pour le Monday Shadow Challenge

J’ai récemment fait l’acquisition de la palette ‘The Power of Make Up’, la petite dernière de chez Too Faced en collaboration avec Nikkie Tutorials. Amoureuse du fard « wham bam » depuis les premières images de la palette, je n’ai pu résister lorsque j’ai vu que le thème de la semaine était ‘violet electric’ pour le MSC.

img_8381

Un article revue plus complet avec swatch et avis arrive dans la semaine… Mais je peux d’ors et déjà vous dire que mon avis est tout de même assez mitigé bien que la palette soit très belle.

Concentrons nous sur le maquillage pour ce billet ! Je vous laisse d’ailleurs le tutoriel vidéo : n’hésitez pas à me demander plus d’informations si certaines choses ne sont pas aussi claires que je le voudrais.

img_8384

Bien que je porte fréquemment des maquillages chargés, je suis un peu sortie de ma zone de confort pour celui-ci et j’aime beaucoup le résultat !

J’attends – bien entendu – vos avis sur ce maquillage ! En espérant que celui-ci vous plaise…