Évènements·Tutoriel Maquillage·Voyages

Madame est vernie ! 💅🏻

Bonjour à tous ! On se retrouve pour 3 tutoriels nail art… Thème Pin up !

Aussi, retrouvez moi ce vendredi 27 janvier, chez Zôdio Clermont-Ferrand, de 18h30 à 21h, pour vous proposer gratuitement ces jolies manucures… Mais aussi pour des réductions jusqu’à -25% et plein d’autres animations : on vous chouchoute chez Zôdio !

Même Monsieur aura droit à ses conseils pour entretenir sa barbe. Alors, ça vous tente ?! On s’y retrouve ?! 🙂 

Les pinceaux que j’utilise dans cette vidéo sont vendus en kit chez Zôdio, au doux prix de 3,90€, alors ne nous en privons pas ! Je trouve le kit très complet, on peut vraiment tout faire – dans les limites de notre imagination – avec.

IMG_9651.JPG

Publicités
Voyages

Escapade tchèque ✈️

 Pour mes 20 ans, j’ai eu la chance de recevoir un voyage à Prague comme cadeau. Et quel cadeau ! Depuis toujours j’aime voyager et découvrir de nouvelles cultures, de nouveaux lieux. Et, en même temps que cette passion du voyage, c’est celle de la photographie qui est naît.

Avec l’Amoureux, nous nous étions organisé un sacré petit programme : on a pas arrêté, mais ça valait vraiment le coup ! Prague est une superbe ville qui, je pense, pourra plaire à tous.

1bis

Nous avons commencé par la visite du Klementinum – dont la bibliothèque est exceptionnelle. Il était simple de comprendre la totalité de la visite guidée, d’ailleurs, la plupart du temps, il est possible de communiquer facilement en anglais. Bien que le bâtiment extérieur n’ait rien d’extraordinaire, entre premières photographies de la lune et objets astronomiques, la visite, elle, est plutôt riche. Elle se finit très bien avec une superbe vue sur la ville du haut de la Tour d’Astronomie. (et, une telle vue, ça se mérite, préparez vos cuissots !) Je recommande vraiment, ça vaut le coup d’oeil ! 

Si on ne le faisait pas à Prague, quand allions-nous le faire ?! Alors, après, entre un Starbucks et un McDonald’s, aux côtés d’un casino, nous sommes aller faire un tour au Musée du Communisme. Assez surpris de l’organisation du musée : il est possible de tout (ou presque) toucher, ce qui malheureusement dégrade énormément les objets présentés. Beaucoup de choses à lire, mais certaines informations nous manquent afin de tout saisir des explications données… Sympa, mais sans plus ! 

1

Nous logions à l’hôtel Charles Central à 10 mètres d’une station de métro, l’accueil a été top (ce qui fut assez rare pour être précisé) et la chambre très correcte.

Le lendemain matin, nous nous sommes armés de courage, et pour la seconde fois consécutive, nous nous sommes levés à 5h du matin pour pouvoir profiter du fameux Pont Charles presque vide. On a pas regretté une seconde de l’avoir fait – les photos que l’on a pu faire sont vraiment chouettes, et, à part à ces heures là, elles auraient été impossible à réaliser.

2

Et, pour une fois, nous n’avons pas eu la poisse sur tous les points, et n’avons presque pas attendu pour obtenir nos tickets pour la visite du Château. Nous avons préféré le circuit B, et nous avons bien fait. Suffisamment long – plus, ça aurait été trop. La Cathédrale Saint Guy et ses vitraux sont exceptionnels, et moi qui adore ça, je me suis régalée.

3

Changement d’ambiance pour l’après-midi avec le Quartier Juif (Josevof) . La visite commence par le Mémorial de l’Holocauste, accrochez vos coeurs. On continue avec le vieux cimetière, étonnant et inhabituel ! Puis au fil des rues, on visite les diverses synagogues, toutes très différentes, avec un peu de déception pour la Synagogue Vieille-Nouvelle.  Ceci dit, gros coup de coeur pour la synagogue espagnole, dans laquelle j’aurai pu passer des heures.

4

Bon, et on a aussi quand même profité un peu de la bouffe – bien que la cuisine tchèque ne soit pas la plus fine que nous ayons connu. Pour le gouter, ce jour-là, nous avons été chez Bakeshop. Il paraît que le pain y est excellent, cependant nous sommes restés sur des pâtisseries : tarte à l’abricot pour lui, et pour moi, une ‘galette’ : de la pâte brisée, cuite avec du sucre, et des morceaux de pommes et de prunes à l’intérieur. J’ai bien l’intention d’essayer d’en refaire ! Un poil cher, mais très bon !

5.jpg

Le lendemain : escapade à Kutna Hora ! Cet ossuaire de Sedlec nous intriguait beaucoup… Il est possible de s’y rendre en train en une heure environ. Les guichets de la gare de Prague sont quasi ouverts en continu et, si jamais, vous tombez sur la bonne personne, elle vous expliquera comment vous y rendre.

Quelle déception ! Impressionnant, certes, mais décevant. N’essayez pas de vous renseigner sur le lieu, ou vous aurez TOUT vu. Nous avons continué avec l’église dédiée à la Vierge Marie – impressionnante par sa hauteur, ne vous fiez pas à sa ‘banalité’ quand vous y entrez, de bons trésors rococo se cachent ! Un point supplémentaire pour le chemin accessible sous le toit de l’église… Inédit !

6

Décidés par le froid et la gourmandise, nous avons préféré aller chez Davicky, un restaurant typiquement tchèque, où nous nous sommes régalés. Attention à réserver, ou à arriver dès 11H pour être certain d’avoir une place.  (je retournerai là-bas rien que pour y manger à nouveau) Puis, nous sommes rentrés profiter de notre dernière après-midi à Prague.

7.jpg

Un peu de shopping, et encore un peu de bières, aussi. La mamie qui sommeille en moi a été ravie de voir que tous les bars proposaient des plaids en terrasse. (LE BONHEUR, HEIN ?!)

8

En conclusion de ce voyage… J’y retournerai sans hésitation ! Beaucoup de destinations nous font envie, mais on y retournera, c’est certain.

Quelques infos pratiques :

  • Attention, la République Tchèque n’utilise pas (encore?) l’euro. Vous trouverez énormément de bureaux de change en ville, certains plus intéressants que d’autres.
  • Les tickets de métro/ tram/ bus s’achètent via des bornes qui n’acceptent que les pièces de monnaie. Vous pouvez les acheter en carte ou avec des billets dans les stations de la ligne A (la ligne verte). 110 Kc pour 24 heures. Les contrôles sont fréquents, ainsi que dans le train !
  • D’après notre expérience, les touristes ne sont pas forcément bien accueillis… Apprendre quelques mots pratiques de tchèque peut aider !
  • Il est d’usage de laisser un pourboire dans les cafés et les restaurants.
  • Le trajet centre ville/ aéroport est très simple : prendre la ligne B (jaune) en direction de Zlicin, descendre au terminus et prendre le bus 100 (il y en a un tous les quarts d’heure)
  • Faire les magasins en République Tchèque ne vaut pas tellement le coup. Cependant, on retrouve des drugstores comme Tara et Rossman où Catrice, Essence, et d’autres marques petits prix sont dispo !
Voyages

On tombe amoureux, en amoureux. 🇳🇱

En ce trente aout, c’est aussi la rentrée sur le blog. Afin de ne pas trop déprimer non plus, j’ai décidé de vous retrouver avec un petit vlog ainsi qu’un petit récit de mon séjour aoutien aux Pays-Bas.

J’avais déjà eu la chance d’y partir il y a une petite dizaine d’années – malheureusement mes souvenirs étaient assez pauvres. Fana de l’art flamand en général, vous vous douterez que j’en ai pris plein les mirettes.

Nous avions décidé de faire le voyage en voiture : plus pratique pour emmener (et ramener !) tout ce que l’on désire, pour bouger et ne pas être dépendants des horaires. Les Pays-Bas sont un pays plutôt petit où il est simple de se déplacer de ville en ville en train, voire en bus.

Nous avons tout de même faire un crochet, d’une petite après-midi et d’une nuit, par Bruxelles. C’est la ville idéale pour une balade, aux odeurs de gaufres, de frites et de bière, totalement sans prise de tête.

Affamés et dans l’attente de notre chambre à l’Hostel Louise – une chouette auberge de jeunesse au Boulevard Général Jacques 82, Ixelles, Bruxelles, nous n’avons pas mangé très local. Canard laqué cantonnais pour moi, et vermicelles de riz au boeuf pour l’Amoureux pour un prix plus que correct : foncez à « Le Bol Enchanté » , Avenue des Saisons 71, Ixelles.

miam

Puis s’en ait suivi une balade dans le quartier centre de Bruxelles. Et on a beaucoup mangé, quand même, à Bruxelles.

IMG_4299 IMG_4302 miambis

MAIS ! Nous avons tout de même gouter aux frites belges, le soir, accompagnées d’une bière, toujours, dans un petit bar assez sympa : le Kombi, proche de la gare centrale à Bruxelles, Rue Haute 60. Un aperçu dans la vidéo ! 😉

Puis, le lendemain matin, direction Amsterdam avec, à la frontière, pour nous accueillir… LA PLUIE ! Nous avons finalement trouvé place au camping Zeeburg, dans Amsterdam même, à 5 minutes d’un arrêt de tram qui nous emmène en plein centre ville en une quinzaine de minutes : le top.

Bon, en plein mois d’août, on peut pas dire que l’intimité soit de mise puisque les tentes sont toutes montées les unes sur les autres… Je ne le conseille pas aux familles : c’est un camping de jeunes, aux fortes odeurs de marijuana du matin au soir. Cependant, un frigo, des plaques électriques et un micro-onde sont mis à disposition. Le camping bénéficie aussi d’une supérette assez peu chère ainsi qu’un bar servant petit dej’ et tout autres plats au cours de la journée.

cinémathèque

Accompagnés de beaucoup de pluie et de vent, on a décidé d’aller se requinquer à EYE – ou plutôt au restau d’EYE –  la cinémathèque à l’architecture très particulière et magnifique, selon moi. Accessible depuis Centraal Station, il vous faudra prendre le ferry pour Buiksloterweg (traverser toute la gare en suivant les petits picto « Bateau » !)

Là, je vous conseille absolument de gouter les Bitter Bollen : une spécialité hollandaise absolument divine composée de crème, champignons et de boeuf hâché, entourés d’une couche de panure.

nomnom

Après une bonne nuit de sommeil, une bonne journée de balades dans la ville, de shopping… et de visite du Palais Royal, sur la célèbre place nommée Dam (accessible à peu près avec toutes les lignes de tram). 10€ le ticket d’entrée, pas si élevé pour une visite aux Pays-Bas, et surtout ça en vaut vraiment le coup ! 

balaaade

Et des audio-guide à activer soi-même au cours de la visite vous sont distribués. Moi qui déteste ça habituellement, je m’en suis servi tout le long du parcours, cette fois-ci. Un monument à faire, impressionnant de par ses volumes & ses bas-reliefs à coupé le souffle.

palais

Le jour suivant, départ pour Den Haag (La Haye), la capitale administrative des Pays-Bas. Et surtout… Là où il y a la meeeeeeer ! La plage est gigantesque, plutôt belle et surtout très propre. Rien qu’une trempette des orteils pour nous, mais quelques courageux s’y baignaient réellement.

Un pique-nique sous l’attaque des mouettes – l’Amoureux s’est même fait volé un bout de sandwich dans la main. Mais un super moment tout de même.

IMG_4440 IMG_4454 IMG_4464

Et enfin, un passage (bien trop rapide) par Maastricht. Pas de vidéos pour cette partie là du voyage, mais quelques photos, avec notamment le Naturhistorisch Museum – avec une partie assez complète sur les dinosaures.

Puis un petit repas assez sympa, au Coffee Lovers, une petite chaîne Maastrichoise qui grandit doucement…

maastricht

Pour les PETITES INFOS PRATIQUES :

  • Des P+R sont disponibles un peu partout aux Pays-Bas. À Amsterdam, avec le ticket de transport que vous souhaitez, le P+R ne coûte qu’un euro par jour.
  • Des billets de transport sont disponibles pour 24h / 48h et 72h (…) pour des prix de 7,50€ / 12€ et 16,50€ (…)
  • Dans toutes les grandes villes des Pays-Bas, tout ou presque sera traduit en anglais et les gens parlent également anglais. Pensez parfois à le demander, ils ne le font pas automatiquement.
  • Les musées sont en général très chers, comptez 18€ pour le célèbre Rijskmuseum.
  • Les enseignes, que l’on retrouve un peu partout, Albert Heijn sont les supermarchés locaux. Les prix y sont un poil plus élevés qu’en France. Mais tout dépend de vos achats.
  • Ne vous étonnez pas de rouler sur l’autoroute sans jamais croiser de péage… Les autoroutes sont toutes gratuites aux Pays-Bas. /!\ la vitesse est limitée à 120 kilomètres/ heure !
  • N’oubliez pas vos parapluies ! (Mais sinon, HEMA est là pour vous sauver.)

En espérant que ce billet ait pu vous intéresser et, pourquoi pas, vous donner envie de partir ! Nous, en tout cas, on signe pour l’an prochain ! 

L’article est entièrement illustré par mes propres photos, merci de respecter cela.