Hand Made Looks

Cropped Sweater for Spring 🌤

L’article qui veut dire beaucoup. En réalité, je passe aujourd’hui deux étapes :

  • j’ai tricoté mon premier pull, et c’est là le sujet de l’article,
  • dans le chemin de la perte de poids et l’acceptation de moi, je poste des photos porté.

Alors, non, les deux ne sont pas très bien exécuté… Pour les photos, encore quelques efforts et je crois que je m’accepterai plus. Et qui sait, peut-être que j’y prendrais goût ?!

IMG_0224

Pour le pull, renommé pour ce billet « Cropped Sweater for Spring » – alors que le nom initial est « … For Winter » , c’est mon premier pull, et ça se voit ! 

Parlons patron, dans un premier temps : il n’est disponible qu’en anglaisje l’ai traduit en français si il intéresse quelqu’un – mais est facilement compréhensible. Je me suis bien aidé du glossaire du tricot anglais-français qu’Anna a fait sur son blog pour les termes plus techniques et les abréviations. Je vous invite d’ailleurs vivement à la suivre, ses projets aussi bien tricot que couture me font pâlir d’envie.

Revenons à notre pull, et à mes quelques bêtises :

  • La première étant que j’ai voulu raccourcir les manches… Bon, aussi par flemme de faire les côtes 1/1 que je déteste, je n’en ai fait que 6 rangs. Et, je pense sincèrement que le double n’aurait pas été de trop ! Elles roulent et remontent légèrement. 

IMG_0227

  • Je voulais ce pull noir moucheté… Sans y passer un rein! J’ai donc commandé de la laine 100% acrylique de la marque Tricot Boutique, gamme Lisa. Et, pour le prix, je ne m’attendais pas à une très grande qualité, mais tout de même. Je crois que la couleur va très rapidement virer, et la laine tricotée n’est pas des plus agréables.(alors qu’elle était très douce en pelotes)

 

  • Alors que mon échantillon, lavé et bloqué, était absolument parfait, si je puis dire, la taille M qui était parfaitement adaptée pour mes mensurations est au final vraiment trop grande ! Ça ‘baille’ aux épaules, et ça ne me sert pas du tout au niveau de la taille. Peut-être que pour ce deuxième point, ce sont mes côtes qui ont un problème et j’aurai du les tricoter avec une taille d’aiguilles inférieures.  J’ai rajouté un élastique cousu sur le dos du pull, ce qui le rend un peu plus ajusté mais ça le fait bailler sur le dos… Ça reste plus joli qu’avant ! 

 

 

  • J’ai des progrès à faire sur :

le rabattage des mailles : que je dois faire plus élastique !

le relevage de mailles : je l’ai bien réussi au niveau du col, mais pas le mieux du monde au niveau des emmanchures…

Bien qu’un poil déçue, je l’aime quand même beaucoup et je le porterai encore ce printemps et cet été en soirée par dessus des robes patineuses. Et, comme vous le savez peut-être si vous me suivez depuis quelques temps, je suis encore sur le chemin de la perte de poids, je me le referai donc en version plus petite d’ici quelques mois et avec une laine de meilleure qualité !

Soins

À la découverte de… Païma Beauté 🌿

Il y a quelques jours, j’ai pu participé à un atelier découverte du layering et plus particulièrement de ce que propose la marque Païma pour réaliser ce rituel de soins de la peau. Je connaissais déjà les lieux, « La Fabrique de Marie », notamment pour ses fameuses bougies, fabriquées à Charroux. (et, nous aurons certainement l’occasion d’en reparler).

3

Aux premiers abords, la marque avait déjà beaucoup pour me séduire : des produits naturels, simples d’utilisation et… Fabriqués en Auvergne ! Et ce fut très enrichissant de rencontrer une des co-créatrices, Marine, une jeune fille passionnée et disponible! 

Le layering, qu’est-ce que c’est ?! Ce rituel ancestrale nous vient tout droit du Japon, et consiste à superposer successivement les soins dont notre peau a besoin.

Païma Beauté nous facilite la tâche avec ces kits, au prix de 59,90€ : tout ce qui est nécessaire à la réalisation de ce millefeuille de soins est contenu dans le kit et NUMÉROTÉ! Quelle bonne idée. J’avoue que la manière de faire m’a toujours attiré – mais que je ne savais  pas vraiment où commencer. 

Y’a quoi dans les kits Païma beauté ?! D’abord, ils sont proposés au nombre de 4, un kit par type de peau/ problème à traiter : à vous de choisir celui qui vous correspond.

2

Ensuite, les produits n°1 et n°2 vous serviront à faire un double nettoyage. D’abord, une huile végétale pour se démaquiller – et je vous assure que rien n’y résiste! – puis un savon pour parfaire le démaquillage et commencer ses soins avec une peau fraîche et propre.

En n°3, un hydrolat dans un format spray : le coup de pep’s et de frais qui fait du bien allié à une propriété qui fera du bien à la peau.

En n°4 et n°5, on passe alors à l’hydratation et la nutrition de la peau : deux étapes qu’il faut bien différencier et qui ne se traite pas de la même manière. D’abord le gel d’aloe vera (qui, ici, contient du conservateur et qui évite donc de le laisser au réfrigérateur!) qui va hydrater. On vient sceller cette hydratation avec une huile végétale aux propriétés précises pour traiter les problèmes que notre peau connait, encore une fois. Nigelle, pour les peaux amnésiques, carthame pour les peaux matures…

Une huile essentielle peut être associée à cette deuxième huile végétale : attention seulement à ne mélanger les deux qu’en respectant les conseils d’utilisation (4 gouttes d’HE pour un flacon d’huile végétale) et de n’utiliser l’huile végétale QUE le soir. En effet, certaines huiles essentielles sont photosensibilisantes.

Et, enfin, en n°6, une troisième huile végétale, dans un plus petit flacon… parce que ses propriétés hydratantes sont plus fortes que sur les autres. Celle-ci est pour le contour des yeux ! Une goutte pour les deux yeux suffit.

Et voilà ! 5 à 10 minutes de soins chaque soir pour une peau en bonne santé… Ça ne vous tente pas, vous ?! Et, en plus de ça, tous les produits des kits sont d’origine naturelle et mis à part un peu de conservateurs, se sont des actifs purs.

Ayant des produits à terminer, je n’ai craqué que pour l’huile de nigelle, pour ma peau à tendance acnéique, dont j’entends vanter les mérites depuis des mois. Je l’intégrerai à ma routine petit à petit – et vous ferais un retour d’ici quelques semaines, bien entendu.

Vous connaissiez cette marque ?! Et vous, des produits MADE IN FRANCE ça vous séduit ?!

HAUL·Wishlist

Faites moi des cadeaux !

Dans moins de deux semaines, j’aurai 21 ans. Déjà. L’année qui vient de s’écouler a été pleine de projets et est passée à une vitesse folle. Parce que je suis Miss Listes mais aussi que j’ai des dizaines d’envies au fil des mois pour lesquelles je ne craque pas forcément, mais qui me font quand même très envie – alors, du coup, j’ai une wishlist d’anniversaire bien fournie et qui ressemble bien à mon nouvel état d’esprit.

wishlist blog.jpg

1.Tout d’abord, j’ai depuis quelques semaines très envie de me lancer dans la confection d’un châle… Mais savoir le nombre de pelotes qu’il me faut en telle ou telle couleur m’angoisse un peu. Ce kit Spontaneous, en couleur N°3 cela me semble être le projet idéal pour commencer !

2. Pour les mêmes raisons, j’aimerai vraiment me mettre à la broderie avec ce kit trouvable sur  cette boutique Etsy. Je le vois déjà accroché au mur, dans mon salon. Il ne me reste plus qu’à le réussir !

3. Si vous me suivez depuis quelques temps, vous aurez peut-être pu vous rendre compte de mon côté un peu kitsch… Heureusement, ce ne sont que des folies passagères et j’arrive encore à me raisonner ! Mais alors… Quand j’ai vu cette montre, je crois avoir hurlé que je la voulais ! C’est une Swatch et elle est PAR-FAI-TE !

4. J’ai reçu un bracelet Pandora pour mes 18 ans, et je n’ai que 2 petits charm’s dessus… Alors j’aimerai bien essayer de le remplir, petit à petit. Je suis fan de Disney, depuis ma naissance. Et, notamment, de La Belle & La Bête – bien que le film qui sort fin mars ne me fasse pas tellement envie, je suis ravie de voir des collections un peu partout. Et, ce charm Madame Samovar de chez Chamilia n’est-il pas beaucoup trop mignon ?!

5. C’est avéré : j’ai un problème avec les chaussures. Je n’en dirai pas plus, mais ces Converses plumetis… Mon dieu.

6. Sans jamais l’acheter, je le prends constamment lorsque je commande un thé au café… Il serait peut-être temps de l’avoir à la maison pour me faire mes 1,2L de thé quotidien, non ?! Thé Pomme d’Amour – Dammann

7. J’essaie d’harmoniser ma vie, mon quotidien… Et j’aimerais vraiment pouvoir lire ce livre et m’en inspirer au quotidien !

8. À  la maison, on est pour le fait maison ! J’en aurai d’ailleurs l’occasion de vous en reparler – mais pour des préparations de mélanges de céréales maison, ou à grignoter tel quel, je pense qu’un déshydrateur alimentaire  me servirait assez régulièrement.

9. Et, finalement, j’ai eu la version ‘Travaux d’Aiguilles’ pour Noël, et que j’adore la manière dont il est édité, je me dis que j’aimerais tout autant L’encyclopédie de la Couture!

À votre bon coeur m’sieurs dames !  N’ai-je pas été raisonnable, en ne sélectionnant aucun produit de maquillage !? … Et vous, c’est quand, votre anniversaire ?

Lifestyle·Tendance

Du vert à la maison! 🌵🌱

Se tenait la semaine dernière le salon Maison & Objet, édition 2017, à Paris. C’est le rendez-vous incontournable pour tous les professionnels du design, de la décoration et de la mode-maison : toutes les tendances des prochains mois y sont présentées, et notamment, pour cette année, la mode du végétale dans nos intérieurs.

La tendance avait émergée sur les podiums des défilés l’an dernier déjà… Là, elle s’installe bien confortablement dans nos intérieurs ! Et, à moi, ça me plaît vraiment beaucoup – mon salon devrait se parer de jolies plantes sous peu…

1.jpg

J’ai décidé de faire un petit tour d’horizon de cette tendance – et de vous présenter mes coups de coeur ! Pour commencer, je craque depuis plusieurs temps déjà sur les terrariums et les kokedamas : ces petits jardins suspendus tout droit venus du Japon.

2.jpg

Si nos balcons se voyaient déjà ornés de fleurs et plantes en tout genre, celles ci s’invitent dans toutes les pièces de la maison : salon, cuisine, salle de bain et même la chambre ! À mon sens, décorer sa maison de plantes apporte beaucoup de fraîcheur et rend la pièce plus vivante.

Mais, par choix, moyen ou manque de main verte, il est possible d’intégrer un peu de végétal à notre décoration grâce aux rideaux, coussins, tentures… Ou encore bande de papier peint ! Ou encore avec de jolies feuilles artificiellesimitant les vraies à la perfection ! 

3.jpg

Et vous, vous adoptez cette tendance ?! Vous aimez ?! Vous l’aurez compris, moi, j’aime beaucoup, et j’ai déjà une liste d’envies longue comme le bras

Évènements·Tutoriel Maquillage·Voyages

Madame est vernie ! 💅🏻

Bonjour à tous ! On se retrouve pour 3 tutoriels nail art… Thème Pin up !

Aussi, retrouvez moi ce vendredi 27 janvier, chez Zôdio Clermont-Ferrand, de 18h30 à 21h, pour vous proposer gratuitement ces jolies manucures… Mais aussi pour des réductions jusqu’à -25% et plein d’autres animations : on vous chouchoute chez Zôdio !

Même Monsieur aura droit à ses conseils pour entretenir sa barbe. Alors, ça vous tente ?! On s’y retrouve ?! 🙂 

Les pinceaux que j’utilise dans cette vidéo sont vendus en kit chez Zôdio, au doux prix de 3,90€, alors ne nous en privons pas ! Je trouve le kit très complet, on peut vraiment tout faire – dans les limites de notre imagination – avec.

IMG_9651.JPG

Zéro déchet

Un premier pas vers le zéro déchet…

Ces dernières semaines, je me suis beaucoup intéressée à la manière dont on consommait : au niveau de l’alimentation, bien sûr, mais aussi, pour ma part, par rapport aux vêtements et aux soins/ maquillage. Et plus particulièrement à la quantité de déchets que nous produisons chaque jour, chaque semaine.

J’ai décidé que 2017 serait l’année du changement, pour moi, au niveau de la consommation : finir la quantité astronomique de produits que j’ai pu acheter, et, au fur et à mesure, ne racheter que l’essentiel. Mais, aussi, et surtout, commencer un chemin – qui sera long, je le sais – vers le zéro déchet.

art1

Disclaimer : J’ai peur d’utiliser, sans le vouloir, un ton moralisateur au cours de cet article et de la série d’articles et de vidéos qui aborderont le sujet. Loin de moi l’idée de juger quiconque, et de vous imposer quoi que se soit. Je vous serais vraiment reconnaissante de ne pas me juger en retour – je peux, bien entendu, me tromper et, bien sûr que vous pouvez me l’indiquer en commentaire : ces articles sont là pour ça. (l’échange et le partage étant pour moi les fondamentaux d’un blog) Mais je vous remercie par avance d’être cordiales et respectueux dans ces commentaires.

Et, mon chemin commence dans ma salle de bain avec les cotons démaquillants. J’en utilise au moins 2 par jour avant de les jeter aussitôt. Et, pourtant, il est très simple d’arrêter leur consommation : j’ai décidé de m’en fabriquer des lavables.

(pour ceux et celles qui n’auraient ni l’envie ni le temps d’en fabriquer, vous pourrez certainement en retrouver dans certains magasins bio mais aussi sur Internet.)

art2

Je suis allé au magasin de tissus acheté de la serviette éponge écrue : 12€ le mètre, je n’en ai pris que 30 cm et j’aurai l’occasion de pouvoir en faire et en refaire à volonté. J’ai également choisi un joli tissu pour le dos – et avec lequel je me ferai une pochette de rangement également.  Aussi, afin de m’exercer, je les ai cousu à la machine à coudre – ce qui explique leur nombreuses imperfections – mais il est tout a fait possible de réaliser les coutures à la main.

Je me suis aidée d’une énorme mug pour définir la taille de mes cotons, les voulant ronds. Encore une fois, à vous de décider la taille et la forme selon vos préférences!

La matière, 100% coton, est douce mais accroche assez bien pour éliminer tous les résidus de maquillage.  Tandis que le dos n’est là que pour une question d’esthétisme : j’aurai également pu faire deux côtés en tissu coton.

art3

Pourquoi commencer par les cotons démaquillants ?!

D’abord, car, comme dit plus haut, c’est un déchet que je fais au quotidien. Aussi, fini les soirs où, arrivée devant mon lavabo, je me rends compte que le paquet de cotons est vide. Et, sur un long terme : une réelle économie. Bien que ces cotons ne doivent pas avoir une durée de vie illimitée, je pense que bien entretenus, ils peuvent se garder plusieurs mois, plusieurs années peut-être ?!

Pour l’entretien, justement : je vous conseille fortement de les laver après chaque utilisation à la main, ou en machine dans un sac à lingerie en même temps que le reste de votre linge. Et je vous déconseille le sèche linge qui pourrait leur donner un petit effet cartonné.

fiiirst

En plus d’être plutôt fière de mes petites créations, je les trouve super agréables à utiliser, très pratiques, et je compte m’en refaire un ou deux lots de cinq afin d’être sûre de ne jamais être à cours.

J’espère que cet article aura pu vous inspirer, vous renseigner, et peut-être vous convaincre ?! Avez vous déjà tenté l’expérience des cotons démaquillants lavables ?! J’attends tous vos retours en commentaire. Et, à bientôt, pour de nouveaux articles sur mon passage au (presque) zéro déchet.

Séries TV

Glacé ❄️ le nouvel investissement de M6.

À la maison, les séries prennent une grande place dans notre vie (et sur notre temps libre, aussi) même si j’avoue qu’habituellement on est plutôt tournés séries américaines.

On se met doucement à la french touch – notamment avec la série Marseille que l’on a dévoré en quelques jours en tout début d’année. Un sacré pari pour les rois de la série, Netflix, mais c’est plutôt réussi ! (et Depardieu n’est même pas si insupportable que ça.)

177814

Mercredi soir, en inédit sur M6, débutait la série Glacé, adapté d’un libre best-seller de Bertrand Minier. Glacé c’est un polar à la « scandinave », un décor aux allures de Suède pourtant, il n’en est rien puisque c’est dans les Pyrénées que la série a été tournée.

L’histoire, en six épisodes, retrace l’enquête d’un cheval retrouvé mort, dépecé et décapité en haut d’un téléphérique. C’est Martin Servaz, en duo avec une jeune capitaine de police, Irène, qui retourne sur les lieux afin d’élucider cette enquête. En effet, Servaz a résolu quelques années en arrière une sombre enquête et a réussi à mettre le tueur en série dont il est question derrière les barreaux d’un hôpital psy’ du même village.

Une enquête policière assez sombre, mêlée à un cas psy, tout ça dans un paysage glacial enneigé… Oui, cette série avait déjà beaucoup pour me plaire ! J’avouerai que, même si je suis impatiente de voir la suite, mardi prochain à 21h00, sur m6, le premier épisode était un peu long. Mais les choses se mettent très bien en place pour laisser place à un rythme plus soutenu au cours du deuxième épisode pendant lequel on apprend d’avantage sur les personnages… Et quels personnages! 

Que se soit Martin, Irène, Diane ou encore Julian : les personnages sont incroyablement bien joués et tout à fait dans leur élément. Je ne crois pas qu’on puisse réellement s’y attacher – cependant, on a envie de connaître leur histoire, ce qui s’est passé avant la série puisque c’est visiblement là que tout s’est tissé.

En conclusion, une série que je vous recommande les yeux fermés (quoi que, gardons les un peu ouverts, quand même!) Pour une fois, pas d’histoire de barrière de la langue ! Et vous, vous avez regardé ?! Vos impressions ?!

(pour savoir toutes les séries que je regarde, n’hésitez pas à me rejoindre sur TV Show Time grâce au pseudo Maëvaisagirl)